Malhorne, tome 3 : Anasdahala
de Jérôme Camut

critiqué par Loic3544, le 2 août 2008
(Liffré (35) - 44 ans)


La note:  étoiles
Confus et passionnant !
Ce nouveau volume est déroutant, très déroutant et très confus dans sa première partie. L'auteur met en scène des nouveaux mystères peu utiles à l'intrigue, le résultat est vraiment confus et perd un peu le lecteur. Dans la deuxième partie, on se recentre sur l'Aratta, on trouve la réponse aux petits mystères du début du livre (bon, rien de palpitant), par contre, il répond aux premières questions qu'on se posait et met en scène un univers insoupçonné, qui répond aux plus grandes questions que l'Humanité se pose. On est un peu perdu devant tant de révélations, mais ça se lit tout seul, on veut savoir de quoi il retourne et vers quoi on va aller.
Donc, à l'exception de la première partie et du style qui reste assez léger, pas grand chose à redire sur ce nouveau volume qui surprend et nous montre une création incroyable tout en continuant à questionner sur le devenir de l'Humanité. On se perd juste quelquefois devant certaines révélations qui dépassent notre compréhension mais l'ensemble reste cohérent.
Il ne me reste plus que 500 pages à lire pour connaitre tous les tenants et aboutissants de cette histoire incroyable.
Ca s’enlise 4 étoiles

Troisième tome de la tétralogie Malhorne, voici la suite de ce thriller historico-mystique, écrit à l’anglo-saxonne mais bien de chez nous au demeurant. Le mystère s’épaissit : on retrouve des Néandertaliens sur Terre alors qu’on croyait l’espèce éteinte depuis 40.000 ans, des centaines d’hommes et femmes disparaissent sans qu’on retrouve leur trace, et un espace spatio-temporel parallèle est découvert par les personnages principaux.
Malgré l’abondance de bonnes idées, l’exécution n’est pas au niveau. L’écriture est pour le moins à l’avenant (alors qu’elle était plutôt soignée dans le premier tome), la construction narrative est confuse et on se retrouve écartelés entre une infinité de personnages, intrigues secondaires, lieux, ambiances. Le basculement de la série dans la SF pure et dure a été mal géré je pense. Bref dommage, on verra si le dernier tome rattrape la sauce.

Belial - Anvers - 43 ans - 4 décembre 2013


La découverte 8 étoiles

Après le choc de la fin du tome précédent vient enfin le temps de la découverte de ce qu’est l’Aratta. Mais chacun de nos protagonistes va le découvrir à sa façon pendant qu’Ilis essaye de retracer sa longue vie et de revenir aux sources de son étrange pouvoir. Pendant ce temps, d’étranges événements se déroulent, qui depuis Londres jusqu’aux forêts Girondines vont mettre la police sur les dents, et Denis Craig, plus motivé que jamais, sur la piste de nos disparus.

Pour résumer ce 3ème tome j’ai envie de dire, moins d’action et plus de philosophie, et j’ai personnellement un peu moins accroché. Le découpage qui à chaque chapitre nous change de lieu et de personnage en est probablement la cause principale, car je n’ai pas réussi à m’attacher particulièrement à quelqu’un, et comme il y a moins d’action, on n’est pas non plus poussé à continuer par le suspens.

Mais ça reste quand même très intéressant, l’histoire avance et on commence à comprendre où l’auteur veut nous amener, ce qui donne largement envie de poursuivre avec le dernier tome.

Frankgth - - 52 ans - 29 juin 2010