Le coffre et le revenant, et autres histoires d'amour
de Stendhal

critiqué par Chouyo, le 27 mars 2008
( - 42 ans)


La note:  étoiles
Circonvolutions stendhaliennes
Malgré une forme peu aboutie, un style haché et une intrigue très emberlificotée (fuites, cachettes, quiproquo...), la nouvelle "Le coffre et le revenant" de Stendhal vaut pour son traitement des personnages à l'opposé des attentes.

L'intrigue est simple, assez convenue : un jeune couple, Inès et don Fernando, est menacé par le barbon de service, don Blas (méchant, maigre, de teint sombre, militaire, soupçonneux et orgueilleux dont on dit de plus qu'il est un moine défroqué.
Mais les personnages principaux ne se comportent pas du tout comme on s'y attendrait : concernant l'intrigue, le barbon parvient à ses fins en cinq pages seulement et sans coup férir. Il exile Fernando et épouse Inès, qui pleure mais ne proteste pas pour protéger son amant. Fernando revient d'exil, mais au bout de deux ans seulement, et fait preuve d'une jalousie fort drôle : il est persuadé que sa maîtresse est bien satisfaite de la situation, il souhaite plutôt qu'elle ait été triste à en mourir, et décide donc de l'aller tuer... Et ce héros passe finalement la nouvelle à s'exiler, fuir et se cacher devant le danger. Il faut dire également, concernant les personnages, que la domestique-confidente-amie d'Inès donne dans la contrebande... Quant à l'héroïne, elle refuse tout du long de s'exiler avec son amant ; on ne comprend pas très bien pourquoi, du reste, puisqu'elle a jeté sa vertu aux orties avec beaucoup d'entrain :
""- Que trouverai-je dans l'autre vie ? continua-t-elle après un moment de rêverie ; des châtiments éternels !" Puis elle se jeta au cou de Fernando".

Au bout du compte et du conte, les deux jeunes gens périssent sous la main de don Blas, seul héros antique de l'histoire : il n'a pas à un seul instant failli au code moral et aux ambitions qu'il s'est donnés et est resté lui-même, méchant et soupçonneux, jusqu'à la fin...

A lire donc pour voir les évolutions d'un maître de la littérature et découvrir de véritables anti-héros !