Malhorne, tome 1 : Malhorne
de Jérôme Camut

critiqué par Pendragon, le 16 juin 2007
(Liernu - 51 ans)


La note:  étoiles
Nouveau cycle ou la roue du temps...
La maison d’éditions Bragelonne nous avait déjà charmé avec la traduction française de Terry Goodkind et son cycle de l’Epée de Vérité. Elle commence ici la publication d’un nouveau cycle, d’un auteur français cette fois-ci et… ça promet !

Ne dévoilons pas tout de suite la toile de fond… L’habillage est une société semi-secrète, dirigée par un milliardaire qui a eu vent d’étranges statues représentant toutes le même homme, assis, appuyé sur son épée. Or, comment ce sculpteur, manifestement toujours le même a-t-il pu traverser les siècles !!?? Commence alors une enquête, une récolte d’informations, des voyages, des études, avec les meilleurs éléments que la société intellectuelle peut offrir. Assez vite, Malhorne, puisque c’est de lui qu’il s’agit se découvre, car il veut être découvert, il veut dialoguer, il veut comprendre…

Malhorne est l’histoire d’une résurrection, un être, une intelligence, un esprit, ne peut pas mourir et se retrouve plongé dans une multitude de corps à mesure que les siècles, les millénaires passent. Chose étrange, cet esprit ne garde pas 100 % de la connaissance de ses vies antérieures, ainsi, nous apprenons qu’il aurait « existé » dès la préhistoire, puis nous perdons sa trace, puis il se retrouve au 15ème siècle dans le corps d’une sorcière que l’on vient de brûler vive et de là, directement dans le corps de Malhorne, héros de l’histoire. Et Malhorne de nous raconter que s’il a « senti » qu’il venait de la sorcière, il ne se souvient d’aucune des vies antérieures de celle-ci. Par contre, et c’est là tout l’opus de ce premier tome, il se souvient de toutes ses vies depuis ! Cette astuce permettant à l’auteur, non seulement de se jouer de l’aspect temporel du roman, elle lui permet également de jouer avec quelques « pouvoirs » mentaux que Malhorne, grâce à sa longue vie, a développés… sans parler de la philosophie inhérente à ce genre de fiction !

Si l’histoire est diablement intéressante et admirablement construite, il n’en est malheureusement pas de même de l’écriture, ni de la psychologie, mais celles-ci devraient, j’ose le croire, s’améliorer avec les tomes suivants… quand l’auteur aura pris sa vitesse de croisière…

A découvrir !
Un (bon) thriller ésotérique 7 étoiles

Rapprocher Malhorne de la multitude de thrillers historico-ésotérico-religieux apparentés au Da Vinci Code (qui n’en est qu’un des représentants les plus boiteux) serait faire preuve d’un impardonnable simplisme. Pourtant on ne peut s’empêcher d’y voir un lien de parenté.
L’auteur, Jérôme Camut, a lui eu l’intelligence de manier les références avec humour et second degré, si bien qu’on n’est loin de la caricature de polars mystiques usuellement associée.
Donc Malhorne c’est l’histoire d’un homme ayant acquis le don de résurrection sans savoir pourquoi ni comment et traverse les âges depuis lors. 500 ans d’interrogations sur ce mystère l’ont mené au début du troisième millénaire avec l’intention de se révéler à l’humanité.
Un des points forts du bouquin est l’écriture : l’auteur alterne un style simple et direct pour les scènes contemporaines qui ont tout du thriller à l’américaine, et une plume bien plus soutenue et élaborée pour les passages racontant les vies antérieures de Malhorne.
Au final sentiment globalement bon, c’est efficace, mais le roman manque d’âme. Quelques réflexions crypto-bouddhistes par-ci par-là, ça donne un peu dans le bon sentiment mais pas de réelle profondeur nulle part. En deux mots : l’objet du bouquin c’est quoi exactement. Enfin il s’agit du premier tome d’une série qui en compte quatre, voyons ce que les prochains volumes développeront.

Belial - Anvers - 42 ans - 8 juillet 2013


Un beau mélange des genres 9 étoiles

Malhorne est un roman mystérieux qui se dévoile au fur et à mesure. La découverte des statues puis de leur secret va nous emmener à travers le temps et l'Histoire. L'auteur a su maintenir un vrai suspense grâce à des intrigues de plus en plus fortes dans le "présent" tout en nous racontant le passé. Des allers-retours très bien mis en scène, des personnages attachants, et un suspense qui monte crescendo jusqu'à une fin qui ne donne qu'une envie : lire le tome suivant.

Si l'écriture de Jérôme Camut n'est pas exceptionnelle, elle reste fluide et agréable, et il arrive parfaitement à nous emmener du Moyen Age français au Tibet, de l'Amazonie à l'horreur des camps de concentration. Il pose dans ce premier volume un univers riche mais suffisamment proche du nôtre pour être agréable et maintient notre intérêt par quelques mystères sur lesquels il lève doucement le voile.

Malhorne est un roman atypique, mêlant roman d'aventures, roman historique, thriller et mystère sans sombrer dans trop de détails inutiles. Une belle réussite.

Loic3544 - Liffré (35) - 44 ans - 24 juin 2008


De l'aventure et de l'étrange 7 étoiles

J'ai bien aimé ce livre. L'histoire est originale et captivante. On plonge dans un monde médiéval au début du livre et l'on traverse les siècles jusqu'à nos jours en suivant les multiples résurrections de Malhorne, prisonnier d'un maléfice, sur fond d'obscurantisme et de recherche scientifique.
Un bon moment de détente.

Arval - Papeete - 54 ans - 9 avril 2008