Spirou et Fantasio, tome 09 : Le repaire de la murène
de André Franquin

critiqué par Dirlandaise, le 15 avril 2007
(Québec - 67 ans)


La note:  étoiles
Un album un peu terne
Voici un album de facture classique sans grande surprise. Je résume l'histoire : Spirou et Fantasio sont en vacances et se promènent aux alentours du village de Champignac lorsqu'ils rencontrent le facteur. Celui-ci leur laisse le journal du jour dans lequel Spirou découvre un article au sujet d'un concours organisé par le richississime armateur Xénodon Hamadryas dont le lauréat touchera la coquette somme de 6,000 dollars. Le prix est censé récompenser l'inventeur qui trouvera le moyen de descendre dans la mer à plus de 200 mètres et d'effectuer à cette profondeur un travail quelconque en tout sécurité...

Nos deux amis se rendent aussitôt chez le comte de Champignac pour lui demander ce qu'il pense de ce concours suprenant. Mais le comte leur annonce une nouvelle des plus étonnante ! Il a réussi à mettre au point un produit qui une fois ingurgité décuple les facultés mentales de celui qui l'a bu. Il expérimente donc sa découverte sur lui-même et dessine en quelques heures les plans d'un mini-sous-marin et d'un scaphandre autonome révolutionnaire qui permettront à Spirou et Fantasio d'espérer remporter le concours de Hamadryas. Mais, de sombres inconnus ont intérêt à éliminer tous les concurrents et s'en prennent à nos amis de façon plutôt brutale et inquiétante...

J'ai trouvé cet album amusant mais sans plus. Les dessins et l'histoire sont tout ce qu'il y a de plus classique. Il faut dire que l'album date de plusieurs années, alors il faut se replacer dans le contexte de l'époque. J'ai regretté l'absence totale d'humour et de sous-entendus mais l'histoire se tient et réserve quelques rebondissements inattendus au lecteur. On y apprend que le marsupilami possède d'étonnantes facultés ignorées jusqu'à présent et on a droit en fin d'album à une mini conférence du comte de Champignac sur la pression des profondeurs et le maniement d'un sous-marin de poche.

Un album assez terne dans l'ensemble et qui s'adresse à un très jeune public.
Génial 9 étoiles

Une excellentissime aventure de Spirou et Fantasion une des meilleures de Franquin, et la première apparition d'un bad guy anthologique qui apparaîtra ensuite succintement dans "Spirou et les hommes-bulles" et "Virus" : John Helena.
Très grand album !

Bookivore - MENUCOURT - 39 ans - 17 mai 2008