Dans la forêt profonde
de Anthony Browne

critiqué par Franckyz, le 8 décembre 2006
( - 43 ans)


La note:  étoiles
Quelle angoisse...
Un petit garçon se réveille sans son papa. Quelle catastrophe, le petit est triste à en mourir si bien qu'il colle dans toute sa maison des étiquettes "Reviens papa".
Pour lui changer les ides, sa mère lui demande d'amener des provisions à sa grand-mère.
Voulant gagner du temps, le jeune homme coupe par la forêt : mauvaise idée, le bois est térrifiant et il fait d'étranges rencontres...
Il commence à avoir froid, coup de bol, il tombe sur un superbe manteau rouge à capuche qu'il prend de suite.
Il arrive enfin à la maison de sa grand mère, il frappe, on lui épond mais il ne reconnait pas la voix. Très inquiet, il décide tout de même d'entrer en s'attendant au pire mais.... ce nétait bien que sa grand-mère accompagné par son père.

Un album terriblement angoissant de part les illustrations ternes et l'histoire du petit pénétrant dans la forêt.
Anthony Browne y rajoute en plus un clin d'oeil flagrant au petit chaperon rouge si bien qu'on s'attend au pire à la fin du livre. Et c'est vrai qu'on est un peu déçu.
Loin d'être le meilleur de Browne, ce nouvel album mérite tout de même le détour.