La disparue de Colliton Park
de Minette Walters

critiqué par Ald_bzh, le 13 mars 2006
(Brest - 45 ans)


La note:  étoiles
Un retour en arrière
Quatrième de couverture
---------------------------------
Dans un pub mal famé de Bournemouth, petite ville de la côte anglaise, Jonathan Hughes, anthropologue spécialiste des erreurs judiciaires, a rendez-vous avec Georgina, conseillère municipale, rondelette et un peu ridicule. Trente ans plus tôt, lui raconte-t-elle, un jeune déséquilibré a été accusé injustement d'avoir assassiné sa grand-mère. Jugé et condamné, Howard Stamp s'est pendu dans sa cellule ...
Jonathan se laisse convaincre par la joviale Georgina de réétudier l'affaire. L'improbable couple de détectives fait bientôt la rapprochement entre des faits divers et le viol, à la même date, dans le parc de Bournemouth, d'une adolescente de treize ans par trois jeunes garçons.
Les violeurs comme la victime connaissaient Howard Stamp... Que sont-ils devenus ? Quel lien entre le meurtre de la vieille dame et le drame de Colliton Park ?

Voilà ce que nous promet ce livre et il tient ses promesses. Les deux héros, Jonathan et Georgina, sont deux opposés d'où une association insolite et haute en couleur. Il y a toute une partie du livre basée sur la psychologie de ses personnages. On suit leur enquête qui les fait remonter 30 ans en arrière, on voit les protagonistes réfléchir et se poser toutes sortes de questions, ils avancent à tâtons, faisant suppositions sur suppositions. L'histoire est envoûtante, les personnages attachants et l'intrigue en vaut le coup. Les coups de théâtre se succèdent et on ne s'ennuie jamais.
Seul bémol, la fin !!! à vous de voir.
Un polar honnête avec des thèmes intéresants 7 étoiles

Une enquête aux nombreux méandres, ce qui est assez familier dans les ouvrages de Minette Walters, tout comme l'utilisation de courriers entres les divers protagonistes. Si l'on est amateur de cette auteur, on est donc en terrain connu.
Les deux enquêteurs ont chacun leur personnalité et des motivations différentes. Rien ne semble les rapprocher mais ils vont finalement trouver un terrain d'entente.

Si l'enquête constitue un élément important dans le déroulement de l'intrigue et pour le soutien de l'intérêt dans la lecture, le thème de l'erreur judiciaire est le vrai support de ces recherches. L'enquête bâclée, le coupable idéal sous la forme d'une personne marginalisée car souffrant d'un léger handicap constituent une grande partie de l'ossature.
L'autre partie est construite avec les secrets de famille, l'importance du milieu familial dans le développement d'un jeune.

Je peinerais à indiquer où il serait possible de supprimer des pages, mais l'intérêt s'essouffle un peu par moment.

En conclusion, un polar plutôt réussi dans son ensemble avec essentiellement des thèmes sous-jacents intéressants.

Mimi62 - Plaisance-du-Touch (31) - 70 ans - 3 mai 2023


Étude de caractères assez intéressante... 7 étoiles

Une double énigme développée un peu plus originalement, moins formulée que ne le fait trop souvent cette auteure...
Tant qu'au dénouement, il est prévisible assez tôt, mais comme pour beaucoup de polars, dits psychologiques, celui-ci est beaucoup moins important que l'étude psychologique des personnages en cause.
Une grande part de cette étude dans ce cas précis est faite sur le racisme, ainsi que les préjugés de toutes sortes qui affectent, consciemment ou non, nos rapports avec les autres.
Dans l'ensemble du genre, une lecture intéressante et souvent captivante, malgré une centaine de pages de longueurs inutiles...

FranBlan - Montréal, Québec - 81 ans - 13 août 2010