Saison des anguilles (La)
de Denis Lapière (Scénario), Pierre Bailly (Dessin)

critiqué par Nothingman, le 8 mars 2006
(Marche-en- Famenne - 42 ans)


La note:  étoiles
Quand reviennent les anguilles
Louis est ce qu'on appelle un simple d'esprit. Il vit dans un château isolé au milieu du marais poitevin. Il en parle que très peu, préférant vivre dans un monde qu'il s'est construit, rythmé par le retour annuel des anguilles qu'il aime pêcher et relâcher. Un monde loin des querelles familiales. Son père, le baron, le propriétaire du château est un homme profondément méchant, qui dilapide l'héritage en virées nocturnes, se fichant bien de sa famille et de l'héritage qu'il va leur laisser. Quant à Martin, son fils aîné, il est hanté par la peur de père contre lequel il n'ose se rebeller. Y a t'il une place pour l'amour au milieu de tant de sentiments enfouis? Louis pourra-t-il s'en sortir?

Magnifique scénario que celui composé ici par Lapière. Un scénario simple, certes, avec cete lutte d'héritage au sein d'un famille en rupture. Mais pas si simple non plus tant l'auteur se montre subtil. "La saison des anguilles" joue énormément sur les atmosphères. L'utilisation des saisons pour montrer l'évolution de ces sentiments enfouis se révèle au final aussi une bonne idée.. Et que dire du dessin de Pierre Bailly, qui restitue au mieux le charme de la "Venise verte", de ce marais mystérieux. Bref, un "one-shot" très réussi