Le voyage du chat à travers la France
de Kate Banks

critiqué par Sahkti, le 17 février 2006
(Genève - 49 ans)


La note:  étoiles
Rentrer chez soi
Ce n'est pas le premier ouvrage en commun de Kate Banks et Georg Hallensleben, ils ont déjà, entre autres, signé "Baboon" qui laissait présager de leur talent.
Les images de Georg Hallensleben sont magnifiques, des gouaches épaisses, colorées et contrastées, on dirait un peu du Van Gogh et dans le cadre de cet album, ça se prête à merveille à l'histoire. Le récit d'une petit chat devenu orphelin et qui est envoyé, en même temps que les effets personnels de sa défunte maîtresse, à Rouen. Mais le petit chat, habitué à la chaleur de Saint-Tropez, ne supporte pas le froid et la pluie, il décide de s'en aller et se met à vagabonder sur les routes de France. Les lieux ne sont pas nommément cités mais des monuments et bâtiments connus permettent aux enfants de reconnaître les endroits (et une carte géographique en fin de volume retrace le parcours du chat).
D'étape en étape, la petite bête rentre chez elle à Saint-Tropez et découvre de nouveaux habitants dans sa maison.

Un très bel album avec une histoire tendre ouvrant le dialogue vers la mort, la fidélité, l'absence, le renouveau. Kate Banks déploie une fois de plus toute sa sensibilité et les couleurs de Georg Hallensleben ne peuvent que charmer !