Vous descendez ?
de Nick Hornby

critiqué par Aaro-Benjamin G., le 5 décembre 2005
(Montréal - 55 ans)


La note:  étoiles
Le bord du gouffre
Qu’est-ce qui arrive lorsque quatre inconnus se retrouvent en haut de la même tour londonienne, la veille du nouvel an, avec l’intention de se suicider ? Ils ne sautent pas évidemment, sinon il n’y a pas de livre !

Voici la rencontre inusitée de quatre âmes en mal de vivre – Martin, l’animateur de télévision dont la réputation a été détruite par un scandale sexuel – Maureen, la femme emprisonnée dans le devoir de s’occuper de son fils lourdement handicapé – Jess, la jeune dévergondée en peine d’amour – et JJ, l’Américain brisé par l’échec de sa carrière de vedette rock.

De prime abord, le propos peut paraître lourd, mais Hornby utilise l’humour décapant qui l’a rendu célèbre pour colorer son récit : « Ils pourraient peut-être en faire une émission style ‘Loft Story’. Les gens pourraient voter pour la personne qu’ils voudraient voir sauter… a répliqué JJ »

On retrouve aussi le décor habituel de l’auteur ‘pop’ - la culture moderne contemporaine. Les références musicales abondent, aussi les repères socio-politiques et littéraires : « Dans mon milieu, exploser des putains de monstres de l’espace est socialement acceptable, mais pas lire ‘La Pastorale américaine’ »

Avec cette trame, les confrontations entre les personnages sont vitriôliques. Ils n’ont plus rien à perdre et n’hésiteront pas à se balancer leurs quatre vérités, se psychanalyser et se remettre en question. Tour à tour, ils prennent la parole dans chaque court chapitre, pour se révéler directement à nous et parler des autres membres de ce groupe impromptu. Par la force des choses, ils seront portés à resserrer les liens et s’entraider.

En surface, cette histoire semble être une simple étude de mœurs, une sorte d’amalgame entre « Petits suicides entre amis » de Paasilinna et « Ensemble c’est tout » de Gavalda. Mais, le fond de la chose en dit long sur la société occidentale, ses mécanismes, ceux qui sont incapables de la suivre et la fragilité de nos humeurs.

Certains pourront être choqués par les plaisanteries portant sur quelque chose d’aussi grave que le désir d’en finir. Par contre Hornby ne prend pas le sujet nécessairement à la légère selon moi et réussit un roman nuancé, allant de l’amertume au comique, du caustique au tendre. Un délice.
Une rencontre improbable... 9 étoiles

Sinon par une envie commune : trop de souffrance et une seule alternative : le suicide au même moment et au même lieu !
Que cette alternative soit mûrement réfléchie depuis des mois, comme c'est le cas de Maureen, inéluctable pour Martin, ou spontanée pour JJ ou Jess, c'est cette étonnante rencontre de 4 êtres que tout sépare et qui vont pourtant, non sans violence et cruauté, se structurer dans une étrange relation !
Ils sont tous attachants et exaspérants et ne trouveront pas de remède miracle pour des "lendemains qui chantent"
Nick HORNBY nous embarque dans une folie relationnelle, à la fois fraiche et ignoble, et avec un humour distancié qui nous permet d'apprécier une approche de l' Autre !
Pour ceux qui arrêtent de se prendre au sérieux, mais qui, quand même, veulent se regarder !

DE GOUGE - Nantes - 67 ans - 30 août 2014


Des moments de sourire mais je n'ai pas accroché 5 étoiles

Je ne vais pas résumer le livre à mon tour, les nombreuses critiques décrivent parfaitement la situation et les personnages.
Si certaines situations et dialogues prêtent à sourire, je n'ai pas énormément apprécié le style de l'auteur dans ce roman.

Marveau - - 63 ans - 27 décembre 2013


A quoi tient l’envie de vivre ? 8 étoiles

Ce livre dresse avec humour un panorama des petites choses qui rendent ou non la vie acceptable à nos propres yeux. Comme on se les cache souvent à soi-même et qu’elles sont variables selon l’individu considéré, elles peuvent parfois sembler dérisoires tant, quand elles sont explicitées, elles peuvent être ténues pour celui qui en est pourvu ou qui n’y attache pas d’importance. Le ras-le-bol d’un quotidien sans surprise qui tourne en rond ou un univers qui s’écroule sans aucune perspective réjouissante sont les principales causes explorées.

A tour de rôle les chapitres sont écrits du point de vue de l’un des protagonistes avec un ton et des réflexions qui lui sont personnelles, ce qui rend vivante la lecture tout en approfondissant de façon intéressante leurs caractères.

Le soir du jour de l’an, ils sont montés sur le toit d’une tour de Londres avec l’idée d’une descente radicale pour rompre avec leur vie devenue trop pesante. Leur motivations ? Diverses tout comme leur âge ou leur conditions sociales. Un présentateur TV quarantenaire a perdu sa femme et son travail car il a eu une relation sexuelle avec une jeune fille qui allait avoir 16 ans. Une femme dans la cinquantaine soigne seule son fils lourdement handicapé et n’a que de faibles relations sociales paroissiales. Le groupe d’un musicien trentenaire américain vient de se séparer et sa petite amie l’a quitté. Une étudiante, fille de haut fonctionnaire, est en révolte verbale contre ses parents et le monde depuis la disparition de sa sœur aînée près d’une falaise et que son ami vient de laisser tomber. Ils vont surseoir à leur décision jusqu’à la Saint Valentin et se revoir régulièrement en se chamaillant tout en essayant de s’entraider, parfois de façon maladroite car ils se connaissent mal.

IF-1113-4115

Isad - - - ans - 17 novembre 2013


Petit suicide entre amis 7 étoiles

Le roman choisit un angle très intéressant en mettant en scène, dès le début du roman, cette rencontre atypique entre quatre personnages qui veulent se suicider au même moment. Mis à part quelques passages attendus, le roman se laisse lire et promet des sourires cyniques au coin des lèvres...
Attention tout de même au style de Nick Hornby qui peut en déconcerter plus d'un, un temps d'adaptation est parfois nécessaire.

Maxrun - - 44 ans - 25 janvier 2012


La tour du saut 7 étoiles

Comme toujours, ouvrir un bouquin de Nick Hornby et c'est l'assurance de passer un moment agréable. Pas inoubliable, pas bouleversant, mais plaisant, distrayant.
J'ai beaucoup aimé le parti pris de l'auteur de ne pas nous servir de happy end ou de situations trop convenues. On reste dans la justesse, dans le possible, dans la vie. Les personnages sont touchants, et oui, ce thème du suicide, très "casse-gueule", est traité avec pas mal d'élégance et d'humour.

Valadon - Paris - 43 ans - 3 janvier 2012


Plus subtil qu'il n'y parait 9 étoiles

J'ai beaucoup aimé ce livre, bien plus subtil qu'il n'y parait: si la constitution d'un groupe permet d'éviter le passage à l'acte, ça ne suffit pas à générer des attitudes douces et généreuses.. très bien vu. Les actions des uns et des autres se révèlent cependant efficaces et les conduisent à de l'acceptable comme une thérapie de pro.

Eoliah - - 73 ans - 11 novembre 2010


Très bon 8 étoiles

Je suis en train de découvrir progressivement Hornby sur les conseils d'un ami (et parce que j'ai adoré "Haute Fidélité"), et j'ai vraiment trouvé ce "Vous Descendez ?" excellent, malgré un petit ventre mou dans son milieu. Je trouve aussi le personnage de Jess totalement insupportable tant elle est c*nne, mais c'est bien évidemment voulu. Franchement très drôle, à condition de ne pas être réfractaire à l'humour très noir !

Bookivore - MENUCOURT - 41 ans - 9 octobre 2010


Du suicide à l’hilarité 10 étoiles

Comme à mon habitude j’ai acheté ce livre car la couverture et ensuite le synopsis m’ont accrochés, plus que pour l’auteur qui ne m’évoquait d’ailleurs rien. Autant vous dire que je n’ai pas été déçu…
Ce livre traite du suicide et pourtant l’humour y est omniprésent. Les personnages sont très bien travaillés et leurs interactions nous amènent à lâcher beaucoup de sourires/rires pendant la lecture.
Si vous recherchez un livre facile à lire, drôle et qui donne la pêche alors vous n’avez plus à hésiter.

Np - - 40 ans - 28 décembre 2009


En 3 temps, 3 mouvements 8 étoiles

C'est le temps qu'il m'a fallu pour dévorer ce livre, plein d'humour british et de personnages attachants.

Mais c'est aussi le nombre de parties avec lequel je le découperai :
un début accrocheur au possible et drôle
un milieu lent et flou. Où l'auteur veut il emmener ses personnages et nous avec ?
une jolie fin, pas forcément attendue

J'ai beaucoup aimé.

El grillo - val d'oise - 50 ans - 4 mai 2008


Je le relirai, c'est sûr! 10 étoiles

"Vous descendez?" fait partie de ce livres qui font du bien au moral, ces livres dont on espère ne jamais en voir la fin!
Les situations sont à la fois absurdes et drôles (malgré le thème du suicide, mais est-ce vraiment le sujet principal du livre? je ne le crois pas), il y a des répliques vraiment savoureuses qui m'ont fait rire toute seule. Je vais relire ce livre rien que pour ces petites phrases hilarantes, qui n'ont l'air de rien mais qui font parfois réfléchir car bien que le roman soit humoristique, il y a un fond de vérité sur tout ce qui est mentionné, et l'humour n'a jamais empêché la réflexion.
Je ne pourrais pas dire quels sont les passages qui m'ont le plus plu, car à chaque page se trouvait une réplique ou une situation soit drôle, soit cocasse...un style que j'ai adoré, ce n'est pas du tout un humour "lourd", c'est assez subtil.
C'est difficile d'expliquer ce qui est tellement magique avec ce livre, le mieux, c'est de le lire!!!

Bookette - - 41 ans - 18 mars 2008


Un petit suicide ... ? 8 étoiles

On rit beaucoup en lisant ce petit bijou de cynisme, d'ironie, et de situations très cocasses !

L'idée est excellente, et l'auteur nous fait passer un très bon moment.

Quelques petits bémols :
-la longueur de certaines passages
-la lourdeur de certains personnages, à la longue

Sinon, très bon roman !!

Niouf, °!°

Nouillade - - 32 ans - 15 mars 2008


Un roman sympathique 7 étoiles

Un sujet à priori pas très joyeux mais pourtant traité de façon simple et sans esprit morbide. Dans ce roman on découvre des individus qui n'ont absolument rien en commun les uns avec les autres qui se rencontrent le soir du jour de l'an, sur le toit d'un immeuble londonien réputé pour être celui dont on saute pour en finir avec ce monde.

Ce livre ne donne pas la recette du bonheur, ni comment reprendre goût à la vie grâce à des rencontres fortuites, non c'est simplement un constat sur la vie, une prise de conscience sur soi, en toute relativité par rapport aux autres.
Un bon moment à passer et une écriture moderne.

Lindy - Toulouse - 45 ans - 16 janvier 2008


Oui, mais... 7 étoiles

Que de critiques élogieuses pour ce livre.
Le début est stupéfiant il est vrai : de par la narration (4 points de vue) et le comique de situation. Les 50 premières pages sont un vrai régal où on sourit à chaque page.
La suite est bien plus laborieuse, on rigole encore un peu notamment grâce à la confrontation de la puritaine Maureen et de la dévergondée Jess mais on s'ennuie ferme et les 330 pages semblent bien longues..
Dommage tant l'idée était bonne.

Franckyz - - 45 ans - 23 avril 2007


Un livre qui remonte le moral ! 10 étoiles

Très bon ! Certes Hornby est un auteur que j'apprécie.

Quel humour. Parfois, un livre est dit "drole" et vous amuse, tout au plus vous esquissez un sourire. Ici, vous vous retenez de rire lorque vous le lisez dans le train ou métro ! Que de trouvailles ! Bravo !

Rire avec le suicide, il fallait osé. Les situations s'enchainent avec brio et fantaisie.

A lire, sincèrement laissez-vous entrainer dans cette aventure!!!

Fldub - Lille - 41 ans - 7 mars 2007


vous descendez ? 8 étoiles

Je viens tout juste de terminer ce livre. Un petit régal.

Il m'a plu dès la 1er page , par le ton tragi-comique et inattendu, et les scènes les dialogues inattendus pour moi. J'ai eu du plaisir à lire ce livre, qui ne traite quand même pas d'un sujet très gai.

Petronie - - 67 ans - 25 janvier 2007


Ou comment les extrêmes se retouvent autour du hasard 8 étoiles

Quatre personnages aux antipodes qui finissent bon an mal an par se suivre, par se soutenir, par partager, au milieu du tourbillon de la vie, des médias, de la société.

Quatre isolés qui finissent par former un groupe, qui se retrouvent autour de leur mal-être, qui apprennent à relativiser, à profiter de chaque chose, qui s'ouvrent mutuellement les yeux.

Et tout ça par un auteur qui manie la plume avec brio, attribuant à chacun de ses personnages un style narratif propre qui se retrouve tout au long de l'ouvrage, nous faisant rentrer alternativement dans la peau de Martin, Maureen, Jess et JJ.

Doudou35 - RENNES - 41 ans - 4 juin 2006


L'humour pour analyser l'approche du suicide 10 étoiles

Nick Hornby a frappé un grand coup je trouve : par l'intermédiaire de ses quatre "paumés, il décape solidement notre société occidentale du profit. L'influence des médias, le manque d'accompagnement pour ceux qui en ont vraiment besoin, la "moralité", la "putain" de vie (désolé Maureen)...

Je trouve personnellement JJ particulièrement attachant.

Cette lecture est un pur bonheur, mais fait vraiment réfléchir également.


A lire absolument

Manumanu55 - Bruxelles - 44 ans - 30 mars 2006