Wolf, mémoires fictifs - Un bon jour pour mourir - Nord Michigan - Légendes d'Automne - Sorcier
de Jim Harrison

critiqué par Jules, le 31 mai 2001
(Bruxelles - 77 ans)


La note:  étoiles
Une excellente occasion pour ceux qui voudraient découvrir ce grand auteur
La collection « Bouquins » de Robert Laffont a repris l'ensemble des titres de Jim Harrison qui avaient, à l’origine, été édités par Laffont en traduction française.
L’initiative est heureuse, car ce livre reprend plusieurs excellents titres de l'auteur. Elle est accompagnée d’une très bonne préface de l’écrivain et du traducteur français Serge Lentz.
Vous trouverez « Wolf », « Un bon jour pour mourir », « Nord & Michigan », « Légendes d'automne » et « Sorcier ».
J’aime aussi la collection « Bouquins » pour la texture de ses livres. Ils sont souples, vivants en mains et le papier en est très agréable.
Diamant pur et brut 10 étoiles

Le parler vrai et rocailleux d'un américain de la beat génération, et parmi ses pérégrinations... Plusieurs passages anachroniques nous réjouissent, surtout dans Wolf, d'une caractérisation anachronique et décalée de plusieurs personnages, dont, entre autres, certains reproches vifs et acides adressés à ces riches amis français bénéficiaires du plan Marshall après 1945...et plus américains que lui ! Un franc parler sans brillance inutile ou faits gratuits, pas consacré uniquement aux grands espaces, et à découvrir entre Kerouac, Hemingway, W. Burroughs, mais aussi T. Capote.

Poétique, inestimable.

Antihuman - Paris - 39 ans - 7 octobre 2011