Les forums

Forums  :  Forum général  :  Véganisme

Agnesfl 09/05/2021 @ 00:38:18
De plus en plus de sportifs adoptent un régime végétarien et même végétalien. Les Soeurs Williams par exemple sont végétaliennes. Et je les comprends car c’est un régime qui me va très bien aussi sauf que pour ma part j’oscille entre végétarisme et végétalisme. En effet, je mange des oeufs mais tout le reste de ce qui a trait à l’espèce animale j’occulte. Et cela ne me gêne en rien pour faire mes trois quart d’heure une heure de jogging quotidien auquel j’ajoute parfois quand je suis trop stressée du vélo d’appartement. Peut-être serais-je un jour totalement végétalienne si ce que j’ai imaginé lors d’une insomnie se réalisait. J’ai imaginé que pour les végétaliens, on prendrait des oeufs venant directement de la ferme , qu’on les broirait en petits morceaux et qu’on les enverrait par la poste. Une petite pensée qui m’a fait bien rire et qui devraient en faire rire quelques-uns…
D’autre part, j’ai eu l’occasion d’interviewer Elodie Vieille Blanchard présidente de l’association végétarienne de Franceet devenue végane depuis 2013. Elle est également l’ auteur d’un livre très engagé «  Révolution végane » dont l’interview intégrale est sur paris14.info, site où je mets tous mes articles. Cette femme parle d’un monde reposant uniquement sur le véganisme qui va encore plus que le végétalisme
Devenue végan à 35 ans après un long processus de réflexion, elle assume totalement son choix même si elle est difficilement comprise par son entourage. Les trois arguments les plus fréquents condamnant ce mode de vie, la présidente les réfute avec habileté . Les carences? Dans l’alimentation végétalienne on trouve tous les nutriments sauf la vitamine B12 mais que l’on peut ingurgiter sous forme de gélules. Comme elle le dit très justement dans la nourriture classique il y a aussi des manques en vitamine D et autres. 2ème argument la souffrance des plantes? On sait que les plantes n’ont pas de système nerveux central qui permet de réagir si l’on est blessé. Troisième argument :
Se soucier d’abord des humains? Beaucoup d’arguments peuvent contrer cette affirmation mais par exemple, lorsqu’on est végane on est moins dans la discrimination, moins raciste… Et puis comme le dit Lamartine : « On n’a pas un coeur pour les animaux, et un coeur pour les humains, on a un coeur ou pas du tout. »
Il semblerait même que lorsqu’on est végane, l’humeur soit plus joyeuse. Des philosophes comme Pythagore considéraient que les nourritures carnées n’étaient pas bonnes pour philosopher car elles obscurcissaient l’esprit. Dans l’hindouisme, on pense aussi que le végétarisme est une bonne alimentation pour faire de la méditation.
Bon aussi pour l’asthme et la lutte contre le diabète de type 2. Bien évidemment adopter un tel régime ne se fait pas du jour au lendemain mais si chacun faisait un petit effet, ce serait déjà un grand pas pour la protection de l’environnement et la réduction d’environ 15% de gaz à effets de serre provoqué par l’élevage. C’est ce que dit Elodie Vieille Blanchard.
J’ai un ami avocat et fin gourmet qui adore la viande. Un jour, je lui ai fait goûter des steaks au soja et il n’a pas trouvé cela mauvais. Et pourtant il pensait que ce serait vraiment pas bon. Alors prêts à essayer? Cela ne coûte rien et peut réserver de bonnes surprises. Mathieu Ricard ne dira pas le contraire. Alors à vos fourneaux messieurs et mesdames…
Agnès Figueras-Lenattier

Saint Jean-Baptiste 09/05/2021 @ 12:14:59
Un message très intéressant.
Je me suis toujours demandé ce qui poussait certains à devenir végétariens, et pire encore, végétaliens.

Tu réfutes trois arguments qui condamnent le végétalisme :

- Les carences alimentaires.
- Le respect des plantes.
- Le souci des humains d’abord.

Mais les arguments qui plaident pour sont plus intéressants :

- Une vie plus joyeuse.
Certes, avoir un projet de vie et s’y tenir rend plus joyeux. Mais ça ne veut pas dire que le projet est bon.

- L’abstinence de viande est bon pour la méditation.
C’est certainement un bon argument ; cette abstinence est prônée par toutes les religions. Pour le christianisme c’est un moyen de perfectionnement spirituel ou de sacrifice à certains jours de l’année ; mais ce n’est jamais une interdiction absolue et ce n’est jamais « la » religion. Il en va de même pour les bouddhistes. Dans le Judaïsme et l’Islam c’est différent.
Mais alors, je me demande : la privation de viande pour les végétariens serait-elle d’ordre religieux ?

- Reste la raison de santé et l’environnement.
Ce sont, certes, des raisons de bon sens ; on ne doit abuser de rien. Mais ça ne veut pas dire qu’on devrait se priver totalement de certaines choses qu’on aime bien. Sinon, de nouveau, ce serait pour des questions d’ordre spirituel ?

Finalement, j’ai trouvé beaucoup d’intérêt à lire tes arguments, parce que je vois qu’autour de moi beaucoup sont tentés par ce projet. Mais je n’ai jamais trouvé une raison valable de se lancer la-dedans. Sinon, simplement, une question de goût.
Ou alors par goût du sacrifice ? Ou par besoin de faire pénitence ?


Saint Jean-Baptiste 09/05/2021 @ 12:15:47
Ton idée de broyer des œufs de ferme et de les envoyer par la poste m’a bien fait rire aussi mais, les envoyer à qui ?
;-))

Cyclo
avatar 09/05/2021 @ 16:38:50
Le compagnon de ma fille a publié sur internet un petit texte sur le sujet. Il travaille à Londres dans une entreprise qui fabrique des plats végan "bio", paraît-il délicieux. Mais je n'ai pas pu vérifier, n’ayant pu aller à Londres depuis deux ans !

https://eelv-uk.com/post/…

L'essor du véganisme au Royaume-Uni

Updated: Apr 24

La transition vers une alimentation moins riche en produits d’origine animale est l’un des meilleurs moyens de réduire notre empreinte environnementale. On estime que consommer ne serait-ce qu’un repas « végan » ou « végétalien » par semaine nous permettrait de réduire significativement notre impact sur l’environnement. Manger moins de viande ou de produits laitiers semble donc une des pistes les plus accessibles pour un futur dé-carboné.

En Europe, les Britanniques sont parmi les plus en avance. Une promenade dans les rues des villes anglaises (Brighton, Bristol, Liverpool étant les plus « végan-friendly ») le confirmera : le végan a la cote ! Plusieurs statistiques montrent ce changement profond, particulièrement porté par les jeunes générations. En 2020, le nombre de personnes se déclarant végan au Royaume-Uni a bondi de 40%. Veganuary, l’initiative britannique qui promeut un mois de janvier totalement végan (après les fêtes…) a vu le nombre de participants passer de 100 000 à 125 000 en 2021. Une des entreprises de livraison de repas à domicile les plus utilisées déclare que le nombre de repas végans livrés en 2020 a augmenté de 163%.

Comment expliquer ce succès ? La réponse mériterait plusieurs articles, mais il faut certainement y voir une volonté des Britanniques de manger plus sain, de faire un geste pour l’environnement tout en se faisant plaisir. En effet, l’offre de produits végans s’est considérablement élargie. Des grandes marques de fast-food, en passant par les marques de distributeurs, jusqu’aux start-ups plus confidentielles, 2020 a été l’année des options végans plus accessibles. Le secteur alimentaire dans son ensemble s’est emparé du sujet et y voit la prochaine bulle de croissance (à deux chiffres). Trouver des alternatives végans dans son supermarché, et pour tous les prix, permet de casser en partie l’image élitiste du véganisme. Un repas totalement végan peut maintenant être fun, savoureux, et même bourratif ! On peut même partager un fish and chips tout ce qu’il y a de plus authentique (frit à souhait, avec beaucoup trop de sauce) mis à part le fait que mon cabillaud était à base de soja…bluffant.

La représentation du véganisme dans les médias, sur tous les supports, explique également ce succès. Influenceurs, personnalités, documentaires… le véganisme est le nouveau régime alimentaire en vue. Par exemple, le documentaire Game Changers présente des athlètes qui suivent une alimentation sans produits d’origine animale…et n’en sont pas moins rapides, forts ou endurants. De nombreuses célébrités en vantent aussi les mérites. Même si la riposte des lobbies de l’agriculture traditionnelle est déjà en marche, et si la transition ne se fera pas sans débats, un régime alimentaire avec moins de viande semble déjà se profiler.

Pierryl.

Agnesfl 09/05/2021 @ 17:43:00
Merci Saint-Jean Baptiste et Cyclo et suis ravie de ces réactions. Il faudrait beaucoup, beaucoup de réactions de ce type pour qu'effectivement un monde plus sain se substitue à notre monde actuel. La Covid 19 est la preuve qu'il faut évoluer, et que chacun fasse un petit effort. Même à très petit niveau, ce serait déjà un grand pas. Sinon, on risque des catastrophes de tout ordre dans les années futures et je ne donne pas cher de notre peau...

Pieronnelle

avatar 09/05/2021 @ 18:09:54
Personnellement je ne suis pas pour le végétarisme et le vegan à tout va. Qu'on diminue sa consommation de viande pourquoi pas ; mais de tout temps on a mangé beaucoup de légumes, soupes et plats de pâtes et féculents. Pendant de nombreuses années les gens ont mangé de la viande 1 fois par semaine du fait de la pauvreté ou de manque de revenus suffisants et il y a eu de nombreuses carence anémie ,rachitisme etc...j'ai été placée pour le savoir...
Le moins qu'on puisse dire c'est que la santé n'était pas meilleure au contraire entre ceux qui ne mangeaient que des légumes et ceux qui s'empiffraient grâce à leur richesse...
La société de consommation dont on sait à qui elle profite principalement à provoqué cet abus de consommation de viande mais rien ne justifie, en dehors du fait que les animaux doivent être mieux traités, que l'homme deviennent végétariens ou autres ; la culture intensive à certainement rendu plus dangereux les légumes et autres végétaux compte tenu des engrais et pesticides, et ne manger que la production des petits cultivateurs qui sont de plus difficiles à suivre , n'est pas raisonnable . Ce qui démontre à mon avis qu'il est bien plus essentiel de changer et de lutter contre un système qui lui crée la mal bouffe.
Je le dis parce que je le vis avec ma fille qui elle s'en contente par obligation et doit faire preuve d'imagination, la nourriture vegan n'est pas agréable et toutes ces solutions pour essayer de retrouver des goûts soi-disant identiques me choquent en particulier en utilisant le soja (qui n'est pas bon et dont la consommation excessive peut-être dangereuse surtout au niveau hormonal) et surtout en étant obligé de prendre des gélules pour combler le manque de vitamines ; si ça c'est pas artificiel !
La nourriture outre Atlantique n'est certainement pas un modèle ! Comment peut-on la donner en exemple ?!
Non tout cela devient philosophique et une question de mode. J'en suis d'autant plus désolée que je suis totalement partisane pour changer notre façon de nous nourrir mais :
En permettant à tout le monde d'accéder à des produits frais et non contaminés
En continuant de manger de la viande modérément, l'homme étant de nature carnivore comme la plupart des animaux et en consommant du bon lait et des œufs d'animaux bien traités
En respectant les professions d'agriculteurs et d'éleveurs qui nous ont nourris pendant des siècles et en leur donnant les moyens de l'exercer noblement comme ils le souhaitent
En changeant la société au lieu de modifier les habitudes alimentaires qui certes peuvent avoir un intérêt sur beaucoup de point et selon les goûts mais pas artificiellement par des trucages qui tombent entre les mains de nouveaux trusts agro alimentaires
Je ne crois pas que la nourriture vegan soit plus saine ,personnellement je ne la digère pas. Un pain sans gluten est limite mangeable. On oublie que c'est le pain avec farine gluten, dans tous les pays du monde, qui a nourrit les peuples.

Bien sûr chacun est libre de se nourrir comme il veut et par rapport à ses convictions, mais de grâce n'imposont rien et ne donnont pas à penser que la nourriture végétarienne ou lienne ou vegan est le devenir dans nos sociétés ! La cuisine traditionnelle saine si riche en invention selon les pays du monde ne mérite pas cette uniformisation ,elle mérite des ingrédients non pollués dans le respect de la nature et des animaux.

N'y voit aucune atteinte personnelle Agnès, je réagis car je vis "dedans" avec ma fille qui arrive à trouver et faire des choses acceptables mais moi je continue à faire un bon pain traditionnel, une bonne blanquette de veau, un bon steak (pas trop fan néanmoins) et à manger du poisson (si possible non toxique)...:-)

On devrait surtout se poser la question du pourquoi tant de gens sont allergiques et ont des maladies endocriniennes...
Changeons le monde...

Agnesfl 09/05/2021 @ 20:58:35
Je ne vois aucune atteinte personnelle à ton raisonnement et il peut se justifier. Que la nourriture végétalienne ne soit pas forcément plus saine que la nourriture classique je ne sais pas mais elle peut c'est vrai à force de devenir une mode dans le mauvais sens du terme finir par être "atteinte" dans un but uniquement commercial. Rien n'échappe au mauvais côté de l'argent. Quoi qu'il en soit, je me sens trois fois mieux depuis que je ne mange plus de viande ni de poisson. Quant aux laitages, deux côtés s'opposent. Ceux qui croient aux vertus des produits laitiers et ceux qui au contraire pensent qu'ils sont nocifs pour la santé. Là aussi sans même évoquer le côté purement santé, je me sens bien mieux depuis que je ne mange plus de fromage ou autre. Je sais aussi que trop de soja on le dit peut nuire à la santé aussi. Rien n'est idéal, et il faut essayer de jongler le mieux possible parmi tout ça. Tu parles des carences pendant la guerre. D'accord mais ce n'est pas du à un manque de viande, c'est du à une alimentation pas du tout équilibrée et pauvre sur beaucoup de plans. Le végétalisme demande de faire très attention à ce que l'on mange, et c'est vrai que si ce n'est pas le cas de nombreuses carences peuvent survenir. En tout cas pour les animaux et pour le bien-être de la planète manger moins de tout ce qui constitue la nourriture traditionnelle ne peut être que très bénéfique. Et comme je l'ai dit tout effort même petit est le bienvenu.

Saint Jean-Baptiste 11/05/2021 @ 11:07:32

Comment expliquer ce succès ?
... manger plus sain, faire un geste pour l’environnement ... se faisant plaisir.
@Cyclo
Les raisons qui sont invoquées sont : manger plus sain, l’environnement, se faire plaisir. Je trouve que ce souci de l’environnement est très louable, les autres dépendent du goût de chacun.

Chacun doit apporter sa contribution à la sauvegarde de l’environnement, c’est un devoir d’humanité vis-à-vis de notre « maison commune ». Et j’admire ces jeunes pour qui c’est tout ou rien, pas de demi-mesure. Mais je leur déconseillerai toujours de faire des vœux, comme s’ils entraient en religion. Manger de la viande et du poisson ne sera jamais un péché. A titre personnel, je prônerais toujours la modération, plutôt que l’abstinence.

Il faut lutter contre les élevages industriels, les bêtes forcées, les abattoirs sauvages mais, à propos de poissons, ils souffrent autant de la cruauté des hommes que les animaux terrestres. Pour lutter contre cette cruauté il faudrait s’abstenir autant de poisson que de viande.

Radetsky
avatar 11/05/2021 @ 11:59:41
/@SJ - B

...... A titre personnel, je prônerais toujours la modération, plutôt que l’abstinence.
......Il faut lutter contre les élevages industriels, les bêtes forcées, les abattoirs sauvages mais, à propos de poissons, ils souffrent autant de la cruauté des hommes que les animaux terrestres. Pour lutter contre cette cruauté il faudrait s’abstenir autant de poisson que de viande.

Sages réflexions, SJB, ;-)

Je me suis souvent demandé, vu que rien n'est éternel, pourquoi on n'attendait pas tout simplement que les animaux (qui vont aux abattoirs) meurent de leur belle mort...Evidemment, il y aurait un laps de temps au cours duquel il faudrait s'en passer. Mais bon, il y a pire.
Ma grand-mère maternelle mangeait de la viande une fois tous les quinze jours et encore : plus rien du tout en 14-18, vu que c'était la famine.
De toute manière on consomme trop, trop souvent, trop mal.

Quant à ne plus avaler de fromage en le remplaçant par des ersatz au soja qui sentent le paillasson pourri...non, non et encore non


Agnesfl 11/05/2021 @ 14:05:36
Le fromage végétalien c'est sûr c'est moins bon que le vrai fromage mais il y en a certains qui ne sont pas mauvais quand même. Mais ils sont très chers, trop chers. C'est dommage car ce n'est pas comme ça que les gens en mangeront moins et auront l'occasion d'en goûter certains. D'accord pour la modération car ce serait déjà une grande avancée pour l'humanité. . Ce serait déjà très bien. Talleyrand disait " Tout ce qui est excessif est sans portée". C'est exact pour la nourriture, mais pas forcément pour tout. C'est un autre débat que je n'entamerai pas ici. Quoi qu'il en soit merci pour toutes ces réactions; ça me fait chaud au coeur...

Windigo
avatar 16/05/2021 @ 13:59:16
Pour ma part, je ne me considère pas comme un végan. Mon corps a besoin de vitamine D, que l'on trouve dans les oeufs, le lait et le yogourt, et dans certains poissons. Si je me prive de ça, c'est la dépression bipolaire assurée.

De plus, j'ai été élevé sur une ferme, j'ai été conditionné à être omnivore, à tendance carnivore. Et je travail dans la section boucherie d'un supermarché. Si je deviens végan, ce sera contre ma nature. J'en tomberais même malade. Je le sais, j'ai déjà essayé.

Agnesfl 18/05/2021 @ 14:14:50
En ce qui concerne la vitamine D, il y en a dans les champignons dont la peau absorbe la lumière du soleil responsable à 80% de notre apport en vitamine D. Dans l'avocat aussi, dans le chocolat noir, dans certains fromages comme le gruyère, le brie ou la mozzarella. Donc pas forcément besoin de manger ni de viande ni de poisson. Cela dit, c'est ton droit d'aimer la viande et de ne pas avoir envie de t'en passer. Je l'admets mais si déjà tu fais un effort pour en manger moins ce serait déjà bien. Voilà ce que je peux répondre à ton message...

Cyclo
avatar 18/05/2021 @ 14:53:06
D'une façon générale, ne soyons pas sectaire.
Mais quand on voit les reportages sur :

- les abattoirs,
- les élevages industriels, sur la déforestation de l'Amazonie pour produire du soja OGM importé en France (entre autres) pour nourrir les élevages intensifs, ou pour fabriquer des biocarburants,
- l'élevage intensif et hyper polluant des saumons au Chili et dans d'aitres pays, etc, etc,

je comprends tout à fait qu'on limite sa consommation de viande et de poisson. Dans la perspective aussi de réduire le réchauffement climatique et la pollution des terres et des océans.
Ceci étant, n'oublions pas non plus que bien des produits végétaux (légumes, fruits, céréales) sont pleins de pesticides et autres produits toxiques.
Le problème ne vient-il pas surtout de la surpopulation de notre planète qu'il faut bien nourrir, de la consommation excessive des pays riches et du culte du profit qui pousse les producteurs à une croissance infinie ?

Agnesfl 23/05/2021 @ 15:02:19
Ce n'est pas évident effectivement de trouver des légumes et fruits qui soient sains. Quant au culte du profit oui bien sûr. J'en parle plus haut d'ailleurs. Merci en tout cas à vous tous. Pour ma part, j'arrête la mes réflexions mais libre à vous de continuer le débat si vous le souhaitez...

Blue Cat

avatar 23/05/2021 @ 18:51:24
Que peut-on manger la conscience tranquille ?

- Viandes = présence d'hormones et d'antibiotiques
- Poisson = Présence de mercure entre autres
- Légumes et fruits = Présence de pesticides
- Sucreries = diabète et maladies cardio-vasculaires

Bon ben, ce sera un verre d'eau avec une paille et l'addition. Merci.

Perso j'ai diminué drastiquement ma consommation de viande, pour des raisons éthiques. Mais il m'arrive régulièrement de rêver que je mange un énorme steak saignant. Nos besoins se rappellent à nous durant notre sommeil...

Saint Jean-Baptiste 24/05/2021 @ 11:24:10
il m'arrive de rêver que je mange un énorme steak saignant.
Moi il m'arrive de rêver qu’on m’a servi du chat alors que j’avais commandé du lapin !

Saule

avatar 24/05/2021 @ 14:26:58
J'ai lu le livre de Bill Gates sur le réchauffement climatique, il dit notamment que l'industrie alimentaire devra sensiblement diminuer sa production de CO2 pour arriver à zero carbonne. Ca veut dire qu'il faudra manger de la viande artificielle par exemple.

Par rapport aux OGM il a aussi des idées fortes, selon lui c'est la solution pour permettre aux paysans des pays pauvres de survivre et élever leur niveau de vie, grâce aux OGM on fera en sorte que les cultures résistent aux sécheresses.

Bon je sais qu'il y a une grande méfiance par rapport aux OGM et aussi par rapport à Bill Gates, qui influe sur les politiques mondiales grâce à sa renommée et son argent. C'est pas très sain d'un point de vue démocratique. Mais je trouve son avis intéressant malgré tout (pas à prendre comme parole d'évangile).

Je mange bien moins de viande rouge aussi, je mange plus de poisson mais je pense que l'impact écologique du poisson n'est pas mieux que celui de la viande.

Finalement c'est surtout une question d'habitude, je crois qu'on s'adaptera vite à un monde avec moins de viande. Par contre l'industrie alimentaire produit des aliments beaucoup trop sucré et c'est très difficile de s'en passer.

Blue Cat

avatar 24/05/2021 @ 18:26:39
il m'arrive de rêver que je mange un énorme steak saignant.
Moi il m'arrive de rêver qu’on m’a servi du chat alors que j’avais commandé du lapin !


J'ai trois chats et un furet. En cas de disette, c'est le furet qui trinque en premier (il pue)...
Ca doit ressembler à du lapin.

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier